L’employee Advocacy

L’Employee Advocacy est un moyen très efficace pour vous faire connaître, pour vendre ou pour recruter.

Pourquoi ?

– Nous sommes tous connectés ;

– les sphères personnelle et professionnelle sont de plus en plus liées ;

– l’humain capte l’attention plus facilement qu’une organisation, il a également davantage de crédit auprès de sa communauté.

L’Employee Advocacy est la version Digitale du Bouche-à-Oreilles !

⇒ Pour RECRUTER

Benjamin est diplômé d’une école d’informatique, il est Chef de projet dans une ESN depuis 4 ans. Depuis la fin de ses études,  il est resté en contact avec d’anciens étudiants de son école, dont Luc, aujourd’hui spécialisé en base de données. Alors, lorsque son entreprise souhaite recruter sur ce poste, Benjamin relaie l’offre via les réseaux sociaux, en taggant Luc. Illico, il appelle Benjamin qui peut lui parler de l’entreprise, de son ambiance, des projets conduits, et de ses potentiels futurs collègues. Et Luc fait confiance à Benjamin : c’est important pour lui permettre de prendre sa décision de soumettre une candidature.

⇒ Pour VENDRE davantage

Marie est consultant en recrutement dans un cabinet spécialisé sur les métiers commerciaux. Régulièrement, son entreprise élabore des contenus intéressants sur le sujet, Marie les relaie sur ses comptes sociaux, elle y ajoute souvent un commentaire astucieux, bien à elle. Alors, quand Elodie, nommée directrice commerciale pour une grosse PME, doit recruter une équipe, elle n’hésite pas, c’est à Marie qu’elle s’adresse, lui confiant une première mission pour 4 recrutements.  Ainsi, Marie développe son portefeuille clients.

Les conditions de réussite

L’Employee Advocacy ne se décrète pas plus qu’elle ne s’improvise. Certaines erreurs en compromettent fortement l’issue, par exemple :

  • Vos collaborateurs n’en ont pas envie ?
  • Ils ne sont pas formés sur les réseaux sociaux ?
  • Vous n’avez pas défini de stratégie ?

Pour réussir, vous devez mettre en oeuvre une démarche à la fois structurée, partagée et planifiée dans le temps pour :

  • expliquer le processus et y associer les managers ;
  • repérer les collaborateurs les plus motivés à être vos ambassadeurs ;
  • assurer la montée en compétence sur les plateformes digitales si nécessaire ;
  • animer les groupes d’ambassadeurs et « entretenir la flamme » ;
  • mesurer le chemin parcouru ;
  • et surtout… ne pas brûler les étapes !

Si vous envisagez de passer un cap supplémentaire dans votre digitalisation, parlons-en ensemble !

Catherine PhilibertEmployee Advocacy